Aviation : zoom sur l’usage des réalités virtuelles et augmentées

0 Comments

L’aviation est devenue de nos jours une chose presque naturelle et courante, mais il ne faut pas sous-estimer son aspect dangereux. Prendre un vol fait désormais partie des habitudes communes, mais il ne faut pas oublier toutes les personnes que cela fait intervenir. Il leur faut des années de formations et de pratique afin d’être capables d’opérer efficacement. Le pilotage d’un avion est une question de vie ou de mort, mais la technologie permet aujourd’hui de mieux préparer toutes les personnes qui interviennent dans ce secteur.

La réalité virtuelle ne se limite pas aux jeux vidéo et aux casinos. Cette technologie est utilisée plus sérieusement dans l’aviation.

Formation au vol de réalité virtuelle

L’une des applications les plus évidentes de la réalité dans l’aviation se trouve dans les cours de formation au pilotage. Les simulateurs de vol sont très répandus depuis des années et se retrouvent même dans le cadre domestique. Dans le secteur professionnel, des sociétés comme Boeing ont mis en place l’équivalent des cockpits de vrais avions. Ces derniers sont dépouillés de tous les apparats et remplacés par des écrans de cinéma. Même si de tels simulateurs sont d’une grande efficacité dans la formation, ils prennent énormément de place et coûtent chers.

C’est au vu de cela que des entreprises font usage de la VR en tant que simulateur moderne. L’un des plus en vue est le Bohemia Interactive Simulations. C’est une grande référence connue sur les marchés domestiques et professionnels de simulation de vol. Cela se fait grâce au casque Oculus Rift et d’autres éléments technologiques.

VR et applications

L’entreprise californienne Aero Glass réalise en ce moment des tests sur une application de réalité augmentée. En se servant de lunettes Epson Moverio BT-300, le vol devient une sorte de GPS et des informations de l’avion dans le champ de vision du pilote. Ce dernier peut aisément avoir accès à toutes ces données sans quitter des yeux le ciel, tout en gardant un contrôle constant sur les outils physiques et l’interface tactile.

Parmi les nombreux sous-produits qui présentent le plus d’intérêt de la VR et AR réside la capacité d’intégration pour le consommateur des technologies militaires. Aero Glass est une bonne illustration sur l’usage des réalités virtuelles et augmentées dans l’aviation. Le produit se base sur les concepts des lunettes de AR, dont se servent déjà les pilotes d’avions de chasse. Cela peut désormais être utilisé dans le secteur du pilotage privé et commercial.

Vers la réalité mixte

Au delà de l’aviation et dans l’aérospatial, les travaux sont conduits par SpaceX, JPL et la NASA. Là encore, des applications de la réalité virtuelle et augmentée permettent de faire d’énormes avancées. En utilisant des casques de réalité augmentée (AR) Microsoft HoloLens, les ingénieurs de JPL ont réalisé un prototype d’une nouvelle machine virtuelle relative à Mars. Ainsi il sera possible de réaliser toutes sortes d’interactions avec le projet avant de lancer sa production véritable dans les usines.

En fin de compte, il faut se rendre à l’évidence que la réalité virtuelle et tout ce qui en découle n’est pas seulement dédié à des fins ludiques. Le domaine de l’aviation est une preuve de son utilisation à des fins plus professionnelles. Cela participe à l’amélioration des techniques et des performances.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *