La course des drones : le sport du futur

0 Comments

En dehors des drones qui sont utilisés pour prendre des vues aériennes au moyen d’une caméra embarquée, il s’observe une grande diversité parmi les drones civils. Cela a permis de donner naissance à une discipline qui peut sembler bien étrange. Il s’agit de la course de drone encore connue sous l’appellation de FPV (First Person View) Racing. Ce type d’activité commence de plus en plus à trouver son public. Il existe même une ligue des courses de drones, et ceux qui le souhaitent peuvent même parier sur les différentes courses.

Comment fonctionne tout cela ?

Le sport du futur

Le pilote a la possibilité de suivre en temps réel et en immersion totale, le chemin que parcourt son drone. Cela se fait au moyen d’une caméra embarqué, des lunettes FPV ou carrément un casque VR. Ces drones peuvent réaliser toutes sortes de figures acrobatiques, des loopings et même des pics de vitesse qui peuvent facilement atteindre les 100 km/h. Avec le FPV, ceux qui aiment les sensations fortes seront aisément servis. Voilà qui permettra de faire monter les pics d’adrénaline.

Cependant, la pratique de cette activité nécessite un grand apprentissage pour avoir une excellente maîtrise du drone. Ce dernier est appelé racer dans le milieu. Quelles sont les dispositions à prendre pour commencer ? Quel est le type de matériel qu’il faut posséder ? Voilà autant de questions qui revêtent un aspect à ne pas négliger.

Réussir dans la course de drone

La base est d’abord de bien choisir sa radiocommande. Vous devez vous familiariser avec et en avoir un excellent contrôle, car c’est d’elle que dépendent vos performances. Il est possible de faire des tests sur simulateur afin de savoir si vous êtes à l’aise avec l’appareil. Ce n’est pas la peine d’investir de l’argent dans l’achat d’un drone racer pour au final, vous rendre compte que ce n’est pas ce qu’il vous faut. Optez pour une radiocommande du type Taranis. Une fois cette étape passée, il faudra vous entraîner au moyen d’un simulateur.

Les bases de l’atterrissage, du décollage et autres doivent être parfaitement maîtrisées pour la suite. Des simulateurs sont disponibles gratuitement, mais il est toujours recommandé de payer pour avoir la qualité. Prenez le temps de collecter le plus d’informations possibles auprès des passionnés de FPV. Parcourez pour cela les blogs, vidéos Youtube et autres pour trouver votre voie. De plus en plus de plateformes sont spécialisées sur le sujet.

L’étape qui suit et pas des moindres est le choix de votre drone. Là, vous pourrez opter pour un modèle pré-monté (RTF) ou que vous pourrez construire vous-même. C’est d’ailleurs cette dernière option qui est celle que préfèrent les pilotes. Vous avez ainsi la possibilité de choisir les meilleurs composants, pour un drone qui vous ressemble. Il existe de plus en plus de compétitions de drones, mais la Drone Racing League est la toute première ligue de ce sport en France. Les pilotes ont désormais un creuset pour s’affronter et montrer ce dont ils sont capables.

Vous ne le croirez peut être pas, mais il existe également une Coupe du monde de cette discipline. Killian Rousseau est d’ailleurs le détenteur de ce titre en 2018. C’est donc la preuve que ce sport est celui du futur et dans les années à venir, il s’imposera comme tel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *